Prime de 1000€ pour les chefs d’établissement : récompense ou carotte ?

Salle de classe vide

Les chefs d’établissement de l’Éducation nationale recevront une prime de 1000 euros en décembre 2023, en contrepartie de la mise en œuvre du Pacte, un dispositif visant à inciter les enseignants à réaliser des missions supplémentaires.

Une prime pour les chefs d’établissement

Les 14 000 principaux, proviseurs et leurs adjoints toucheront une prime de 1000 euros suite à une décision prise au ministère de l’Éducation nationale le 25 avril 2023. Cette somme sera versée en contrepartie de la mise en œuvre du Pacte, un dispositif proposé par le gouvernement pour inciter les enseignants à réaliser des missions supplémentaires.

Bruno Bobkiewicz, secrétaire général du SNPDEN, a déclaré : “C’est symbolique. C’est un lancement. C’est une revalorisation au même titre que les enseignants qui vont gagner 1 300 euros de plus par an”.

Le Pacte : travailler plus pour gagner plus

Le Pacte est un dispositif reposant sur la base du volontariat, qui encourage le personnel de l’Éducation nationale à travailler plus pour gagner plus. En contrepartie de cette prime, les chefs d’établissement s’engagent à trouver des remplaçants pour les absences, même celles de courtes durées.

Hausse de 5,5% du salaire des enseignants

À partir de septembre 2023, la rémunération des enseignants augmentera de 5,5%. Cette revalorisation ne correspond pas à la promesse du chef de l’État qui, lors de sa campagne présidentielle de 2022, s’était engagé à mettre en place une hausse de 10% du salaire de tous les enseignants sans contrepartie.

Négociations en cours pour 2024

La prime aux proviseurs sera versée en une fois, dès décembre 2023, en attendant une revalorisation plus importante en 2024. Les négociations sont lancées.