par | Mar 14, 2024 | Éducation

Éducation sous les étoiles : Les bénéfices insoupçonnés de l’apprentissage en plein air

Le confinement et le besoin crucial de nature : un universitaire britannique sonne l’alarme

Au cours de l’année écoulée, le monde entier a été confronté aux défis inédits de la pandémie de COVID-19, nous obligeant à repenser notre façon de vivre, de travailler et bien sûr, d’apprendre. Le professeur James Logan, éminent écologiste à l’Université de Sheffield, a souligné l’importance cruciale de la nature dans notre quotidien. L’isolement induit par le confinement nous prive de l’interaction naturelle que nous avons habituellement avec le monde extérieur, ce qui peut avoir de graves répercussions sur notre bien-être mental et physique.

Les gains étonnants de l’enseignement en plein air sur le bien-être et les performances scolaires

Plusieurs études récentes convergent vers le même constat : l’enseignement en plein air offre des avantages significatifs. Selon une recherche de l’Université de l’Illinois, les enfants qui apprennent en plein air se montrent plus engagés, plus concentrés et plus créatifs. De plus, le contact avec la nature a démontré des effets bénéfiques sur la santé mentale, en réduisant le stress et l’anxiété. Une autre étude de l’Université de Stanford affirme que la marche en pleine nature stimule la pensée créative. Il semble évident que réintégrer la nature dans nos méthodes d’apprentissage pourrait grandement améliorer le bien-être et les performances scolaires.

Inspiration : comment certains pays intègrent l’enseignement en plein air dans leur curriculum

Comment cela se traduit-il concrètement dans l’éducation ? Prenons l’exemple de la Suède, où l’école en forêt, “Skogsmulle” est une institution depuis les années 50. Là-bas, les élèves passent la majeure partie de leur journée en extérieur, apprenant tout, de la lecture à la science, en explorant directement leur environnement. Les résultats sont impressionnants : les élèves sont souvent plus attentifs, plus respectueux de l’environnement et plus enclins à coopérer.

Revenons à Sheffield où le professeur Logan mène un projet pilote d’école en plein air dans le parc de Norfolk Heritage. Les premiers résultats sont très prometteurs et montrent que les élèves qui participent sont moins stressés, plus concentrés et globalement plus heureux.

L’éducation sous les étoiles, loin d’être une utopie, est une réalité dans de nombreux pays, et les bénéfices sont prouvés. Si cela nécessite des ajustements et des ressources, le retour sur investissement en vaut assurément le coup. Le défi pour nous maintenant, est de trouver comment intégrer cet enseignement respectueux de nature dans nos systèmes éducatifs existants. N’oublions jamais que nous faisons partie de la nature, et que l’enseignement en plein air est une excellente façon de renouer avec elle, tout en favorisant un apprentissage plus ludique et efficace.